Focus sur la reprogrammation neuromotrice

Actuellement il existe très peu de méthodes dans la rééducation musculaire auprès des patients victimes d’un accident vasculaire, de la maladie de Parkinson ou bien encore la sclérose en plaque. Avec le procédé de la reprogrammation neuromotrice, il permet au patient d’améliorer leur niveau de mobilité, de marche, de confort de vie au quotidien. Voyons comment par cette méthode le patient retrouve ses capacités mobiles.

Une alternative aux techniques classiques

Certains patients atteints de troubles moteurs ne retrouvent pas totalement leur capacités. C’est pourquoi des chercheurs ont mis au point cette méthode. Ce procédé thérapeutique est issu des neurosciences, il agit sur l’activité cérébrale et les automatismes moteurs du système nerveux. En se basant sur l’imagerie mentale et la stimulation pluri-sensorielle, il permet de réactiver la musculature en levant les blocages. Grâce à ce processus le tonus musculaire augmente et améliore le recrutement des fibulaires. Cette rééducation peut être utile dans le cadre d’affections chroniques. La reprogrammation neuromotrice améliore ainsi le tonus musculaire chez le patient.

Une méthode révolutionnaire

De plus en plus de praticiens, kinésithérapeute, ostéopathe utilisent cette méthode. Les sportifs sont en première ligne, puisqu’elle permet d’acquérir des gestes précis comme par exemple pour les golfeurs. Les résultats sont visibles dès la 1ere séance. Elles sont enregistrées par mesures, photos et vidéos en comparaison avant/après. La reprogrammation neuromotrice permet d’aller au delà des limites actuelles de la rééducation avec des résultats très significatifs et rapides auprès des patients souffrant d’instabilité, de séquelle de traumatisme ou bien d’une réadaptation compliquée après une chirurgie.

Pour plus d’informations consultez le site du kinésithérapeute en reprogrammation neuromotrice à Nivelles en Belgique.